Commentaires après lecture de CITÉ CARBONE

 J'ai adoré Cité Carbone, […] je fais partie de ceux qui ont lu ton livre longtemps après l'avoir acheté, et j'ai trouvé bien intéressant de le lire après le printemps érable, et toutes les idées qui se sont brassées pendant cette période-là. J'aime vraiment la façon dont tu abordes les choses, avec simplicité et authenticité. Cela me réconcilie avec certains aspects de l'action citoyenne, et ça m'aide à moins faire l'autruche. Merci !
Anna Takahashi
kineson.com

Le style de Jacinthe Laforte est assuré, fluide et pourra facilement être mis au service d'autres univers. (...)  En terminant, je tiens à souligner la facture particulièrement soignée de l'objet lui-même, imprimé sur papier recyclé (sans aucune surprise). La typographie est agréable, les marges respirent et nulle erreur lexicale grossière ou coquille embarrassante n'est venue entacher mon plaisir de lecture. (J'ai dévoré le livre en deux jours.) On ne peut en dire autant de nombre de textes publiés par des maisons d'édition établies.
Lucie Renaud, rédactrice du site La recrue du mois
(lire la version complète du commentaire au http://lucierenaud.blogspot.com/2011/09/cite-carbone.html)

Ton livre? WOW! Je l'ai dévoré en deux jours en camping et je l'aurais probablement lu plus vite si je ne m'étais pas forcé à m'arrêter (j'avais plus rien à lire après...).
Le contexte du roman est bien choisi; cette crise du pétrole et de l'économie-pétrole me semble prémonitoire. C'est aussi un contexte qui, d'un point de vue littéraire, est intéressant à exploiter puisqu'un grand nombre d'intrigues, de revirements, de changements peuvent y être liés. Bravo!
Et justement, les intrigues du roman ont dépassé mes attentes. Il y a même un petit côté thriller, habituellement chasse-gardée des romans policiers. En effet, j'avais toujours hâte de savoir ce qui viendrait ensuite; l'évolution des personnages (et surtout de Marie-Sophie) face aux événements est très intéressante à suivre.
Jean-Sébastien Granger, étudiant à la maîtrise en sociologie à l'UQAM




(...) un roman bien construit, bien mené, bien ficelé, sans fautes, un vocabulaire riche… (...) ce roman réussit à vous décrocher des rires, des sourires radieux, des sourires en coin, et plus… Un roman crève-coeur par moments, véritablement humain et anti-commercial tout le temps, fin observateur d’aujourd’hui qui se situe dans un avenir peut-être pas si loin, légèrement révolutionnaire sans armes de poing ou d’épaule mais fort en cerveau…

Jacqueline Mallette, Services Montréal

(lire la version complète du commentaire au http://montreal157.wordpress.com/2012/08/14/cite-carbone)
 

Certains retournent au cinéma pour voir une deuxième fois un film qu’ils ont aimé. Moi, je veux relire ce roman.  
G.I.

Je suis heureux que tu aies persévéré pour publier ce livre !
Je viens de terminer ma lecture. Étrange comment à la fin j'ai l'impression que c'est déjà la crise, comme tu dis d'une certaine façon sur ton blogue...
Je me demande tout à coup comment ma famille va y faire face si ça arrive dans les prochaines années. Moi qui connais déjà ces enjeux, ça m'amène un questionnement : j'imagine pour ceux qui n'y avaient jamais pensé ! (…)
Je serais bien curieux de suivre la suite des histoires de ces personnages si tu écris une suite, mais entre temps, l'histoire se passe dans la réalité et il s'agit encore de s'organiser. 
Michael Brophy, Aliments d’ici

Roman léger malgré la lourdeur de l'avenir qu'il décrit.  L'humanité des personnages y contribue et l'intrigue donne envie de suivre leur évolution.  Cité Carbone, c'est aussi le parcours de l'adolescence révoltée et pleine de contradictions… Délicieux!
Christine Legault

Je ne suis pas vraiment objectif. Jacinthe est une amie et je suis trop impliqué dans les questions abordées dans le roman pour pouvoir en faire une véritable évaluation littéraire. Mais ce que je peux dire, c’est mon grand plaisir à découvrir ses personnages attachants entraînés dans des péripéties très vraisemblables alors que le prix du pétrole suit une tangente vertigineuse (…)
Dominique Boisvert
(lire la version complète du commentaire au http://carnet.simplicitevolontaire.org/?p=2204)

Bravo pour ton livre!  Cité carbone m'a beaucoup touché! 
Touché par la relation entre ces êtres humains qui se débattent au quotidien avec un deuil brusque à faire: la perte de la disponibilité de l'énergie à faible coût. En même temps touché par chacun de ces personnages aux prises avec leurs propres enjeux individuels. Mais aussi touché par les aspects constructifs face à une transition d'un mode de vie qui pourrait s'avérer désuet plus vite qu'on veut le croire. 
Cité carbone a contribué à ce que je continue à agir ici et maintenant pour ce changement... 
J'aime ton style et j'aimerais lire une suite!
Jean-Marc Heneman

« (...) un super nouveau roman unique et beau sur le pic pétrolier, un roman québécois moderne "au boutte". Ce serait une bonne idée de suggérer à votre bibliothèque de l'acheter... comme compagnon au livre Manuel de transition. De la dépendance au pétrole à la résilience locale, Éditions Écosociété.»

Claude St-Jarre, blogue Manger local sans pétrole


J'ai lu ton livre depuis un certain temps. Mes yeux ne m’ont pas permis de le livre tout d`un coup tellement c’était prenant. Oui, il faudrait qu'il y ait une suite. Félicitations !
Marie-Paule

Je suis plongée dans la lecture de ton oeuvre.
(...) C'est réussi ! L'intrigue me garde en haleine. (...) À suivre...
Louise TD

1 commentaire:

  1. Merci beaucoup Madame Laforte d'avoir écrit ce roman extraordinaire! Il m'est porteur d'espoir et m'encourage à maintenir et adopter un mode de vie plus écologique. Merci! J'ai hâte de lire votre prochain roman!

    RépondreSupprimer