mardi 22 novembre 2011

À CISM vendredi 25 novembre

 Ce vendredi 25 novembre de midi à 13h, David Murray recevra à l'émission Les rejetons de Gérard Lambert Isabelle Baez (Maté, Le Quartanier, 2011) et moi-même, Jacinthe Laforte, pour discuter du rôle que peut jouer la littérature dans une démarche de conscientisation politique.

À écouter en direct ou en baladodiffusion, sur les ondes de CISM 89,3 (à Montréal) ou par Internet!

À propos de Maté de Isabelle Baez:
On devine rapidement que l’auteure elle-même s’intéresse de près aux questions politiques et sociales. Depuis déjà quelques années, elle participe au journal satirique Le Couac pour lequel est écrit des articles sur la brutalité policière et le droit des immigrants et réfugiés.

L’auteure n’hésite pas à glisser dans son roman quelques éléments puisés à même l’actualité. Ainsi, le chemin de Nina croisera également celui de Pierre-Paul Parenteau, le PDG d’un conglomérat médiatique québécois qui, contrairement à son père, fondateur de l’entreprise, se soucie moins du bonheur de ses employés que de la rentabilité de la compagnie.  Le roman met évoque également Gold Is All, une compagnie minière canadienne qui fait interdire la publication d’un livre dans lequel ses activités en Afrique étaient décriées
.
Extrait de Catherine Lavoie sur pieuvre.ca

À propos de Cité Carbone :
J'ai frémi en découvrant la communauté des Palettes, bidonville de laissés-pour-compte installé sur les lieux d'un ancien dépotoir, à la limite Est de la ville, histoire de donner l'illusion que le problème des itinérants a été éradiqué. Je me suis attachée à Marie-Sophie, gosse de riche qui rejette les étiquettes et se révolte contre les atrocités de notre monde. J'aurais voulu serrer Yohann dans mes bras, le remercier silencieusement pour l'amour inconditionnel qu'il porte à cette mère déchue, cette écoute qui semble naturelle chez lui. J'aurais secoué un brin Wang et lui aurais rappelé que dans « amour libre », il y a aussi le mot amour.
Extrait de Lucie Renaud, rédactrice de la Recrue du mois, sur Clavier bien tempéré

Aucun commentaire:

Publier un commentaire