vendredi 15 avril 2011

Souper simplicité volontaire

Il y a un souper spaghetti au bénéfice du Réseau québécois pour la simplicité volontaire, le samedi soir 30 avril. Honnêtement, j'ai hâte

Pendant plusieurs années, quand j'étais coordonnatrice du Réseau québécois pour la simplicité volontaire et même après, j'étais "Madame simplicité volontaire". Je disais ces mots-là quatre-vingt-dix fois par jour au moins et les gens m'associaient beaucoup à ça.

D'ailleurs, ça a dès le début été quelque chose comme une évidence. À dix-huit ans, quand j'ai lu pour la première fois le livre de Serge Mongeau, La simplicité volontaire, plus que jamais (Écosociété), que ma mère m'avait offert pour mon anniversaire, j'ai pensé avec la prétention de la jeunesse qu'il n'y avait rien là: "Bien oui, c'est évident!" Quelques années plus tard, je travaillais au Réseau, et ça a été de merveilleuses années. Quoi de plus exaltant que de collaborer avec des gens qui ont remis leur vie en question, qui ont fait des choix en fonction de leurs valeurs, qui cheminent pour être congruents, libres et heureux! Pas beaucoup de "Pas le choix!" dans cette gang-là. Au contraire, il y avait beaucoup de créativité et de courage de voir et de faire les choses autrement. Et puis énormément d'honnêteté par rapport aux inévitables contradictions, presque pas de course à la sainteté écologique, beaucoup de liberté de parole et d'authenticité.

En 2005, j'ai quitté l'emploi au Réseau. Je suis restée impliquée l'année suivante, puis j'ai pris un peu de distance, restant une "membre en règle", mais plutôt absente. J'approfondissais autre chose.

Et si j'écris ça, c'est parce que je suis allée dernièrement à un souper pour l'anniversaire de quelqu'un du Réseau, et que j'ai eu vraiment du plaisir à retrouver cette gang. Des réflexions profondes, oui, beaucoup d'humour, des beaux projets à partager. C'est vraiment la joie de vivre et l'authenticité qui sont ressorties pour moi de cette rencontre.

Alors c'est vraiment par pur plaisir de partager avec vous quelque chose d'agréable et d'enrichissant que je vous transmets l'info. Peut-être qu'on se verra là?


(J'arrête ici, je vais aller faire ma vérification d'épreuves: un beau petit livre aux pages pas collées! J'ai eu "le motton" quand je suis allée le chercher chez l'imprimeur mercredi matin. Le bébé se montre la tête!)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire