mardi 1 mars 2011

Déménager sans pétrole!

erJe vous le jure, je n'ai même pas fait exprès. Quand on a un karma d'écolo...

J'ai déménagé cet automne d'un appartement au troisième étage (québécois) juché en haut d'un escalier sûrement pas réglementaire, aux marches inégales, étroit et abrupt; le monter les mains vides était une tâche d'escalade, alors je n'ai pas hésité à engager des déménageurs professionnels pour les gros meubles, car je tiens à mes amis. J'ai cherché au hasard sur Internet, j'ai appelé quelques numéros répertoriés par Google et j'ai pris les moins chers.

La veille, je parle avec la jeune femme de la compagnie de déménagement, pour confirmer.
N'arrivez pas avant 9h30, vous ne pourrez pas stationner devant chez moi, c'est interdit et de toute façon il y a trop de circulation.

Je ne sais pas, j'avais l'impression qu'elle ne comprenait pas l'importance de ce que je lui disais, alors je l'ai répété. Nous avons raccroché.

Elle m'a rappelée un quart d'heure plus tard:
Écoutez, je voulais juste m'assurer que vous le saviez... On n'a pas de camion, on fait les déménagements en vélo, avec des remorques. Ça rentre sur le trottoir.

Eh oui! Sans même le rechercher, j'ai eu un déménagement sans pétrole. Je vous dit que j'ai été très satisfaite du service, je vous les recommande (Déménagement Myette) et je laisse les photos parler.






Crédit photo Jacinthe Laforte

Sans pétrole? Pas tout à fait exact, j'ai fait plusieurs voyages de voiture avec des amis. Et je l'admets, j'ai tapé mes boîtes avec du ruban adhésif tout ce qu'il y a de moins biodégradable. Plastique, pétrole. J'y réfléchissais et je me disais : oui, mais des nomades, des voyageurs, il y en avait bien, avant le pétrole! J'ai visualisé les cortèges royaux avec leurs malles, leurs caisses de bois, leurs ballots. Ils avaient sûrement moins de stock que nous, Occidentaux qui, même sous le seuil de la pauvreté, vivons dans une abondance matérielle à laquelle nous sommes si attachés.

Sérieusement, j'essaie d'emballer les cadeaux (avec papier réutilisé, vieux calendriers, affiches, papier journal, tissu...) sans ruban adhésif, avec un ruban bien noué qui tient le tout à peu près en place. Petite fierté sans immense impact, je sais.

Et pour les déménagements, est-ce qu'on pourrait attacher nos boîtes avec des élastiques géants, des lisières de vieux draps, de la corde végétale? Utiliser des coffres avec des fermetures à pression (ouf, je manque de vocabulaire technique ici)? À voir. Plus on ouvre notre esprit, plus l'imagination trouve des pistes de solution...

7 commentaires:

  1. Quelle coïncidence! Nous aussi on a utilisé leurs services. Et on est super satisfaits!
    C’est capotant de les voir aller!

    RépondreSupprimer
  2. Nos grand-parents attachaient à peu près tout, même les plantes à leurs tuteurs dans le jardin, avec des lisières de vieux bas de nylon!

    RépondreSupprimer
  3. Ma mère m'a écrit: "Je viens de lire 2 romans de Roger Frison-Roche qui se passent dans le Sahara. Il y est question de boyau d'animal pour attacher tout ce qu'ils transportant en chameau. Vraiment ils ne perdaient rien."

    Ici, maintenant, on aurait beaucoup de matériel synthétique à recycler avant d'aller visiter les abattoirs en quête de boyaux.

    RépondreSupprimer
  4. J'avais vu un reportage à propos de leur service et j'étais déjà agréablement surpris de l'existence d'une telle entreprise... mon frère qui rédigeait dernièrement un article pour un magazine sur les vélos de «demain», me racontait que certains modèles à autoregénération électrique atteignent facilement les 50 km/h. Un autre à pile rechargeable avait assez de puissance pour tirer un autobus au point neutre... une option pour les déménageurs à vélo?! Ce n'est que le début.

    RépondreSupprimer
  5. Génial! Il y a vraiment d'autres manières de
    faire les choses.

    RépondreSupprimer
  6. salut toi

    Il existe en Europe des entreprises qui offrent du tape bio-dégradable. Je ne sais pas si ce produit est offert en Amérique du Nord. En passant, j'ai un nouveau site web qui est en construction. Je vais communiquer l'adresse en temps et lieu. Aussi, j'ai trouvé une solution pour faire de quoi avec tous ces sacs et emballages en plastique qui risquent de se retrouver dans les océans: je fabrique maintenent des enveloppes avec !

    RépondreSupprimer
  7. Salut Norman!

    Merci pour le commentaire. J'ai hâte de voir ton site, et tes enveloppes!

    RépondreSupprimer